Menu Fermer

Dormir avec vous – Le juge du sommeil

sleeping with you header

sleeping with you header

Qui dort le mieux pendant la pandémie, les couples ou les célibataires ?

Le corps humain a besoin de sommeil pour fonctionner correctement, et vous n’avez probablement pas besoin d’un expert pour vous expliquer le lien entre vos habitudes de repos et d’autres fonctions mentales et physiques diverses, allant de l’humeur et de la concentration au stress et au bien-être.

Ce à quoi vous ne pensez peut-être pas, c’est à quel point il est important de passer une bonne nuit de sommeil au beau milieu d’une pandémie sanitaire mondiale. Le virus et tous ses effets sur la vie quotidienne vous empêchent peut-être de dormir la nuit, mais il n’a jamais été aussi important de prendre votre temps entre les draps au sérieux. Non seulement le maintien d’un horaire de sommeil approprié vous aidera à rester équilibré lorsque tant d’autres aspects de la vie vous semblent défaillants, mais le fait de dormir suffisamment la nuit vous aiderarenforcer votre système immunitaire et contribuer à atténuer les sentiments d’anxiété qui pourraient être déclenchés par la pandémie.

Et même si vous êtes un peu fatigué de vivre en permanence à proximité de votre partenaire après des mois de quarantaine et de confinement, il est possible que les personnes qui ont quelqu’un à côté d’elles se reposent mieux que celles qui dorment seules.

Pour mieux comprendre comment les couples dorment pendant la pandémie, nous avons interrogé plus de 1 000 personnes sur la fréquence (et les positions) de leur repos. Lisez la suite pour savoir si les couples se réveillent plus frais, quelles positions de sommeil pourraient contribuer à réduire l’anxiété, comment les rapports sexuels pendant la pandémie sont liés à la qualité du sommeil et comment les célibataires font face au manque d’intimité physique.

Quand les couples ont besoin d’espace

Les préférences et les habitudes de sommeil peuvent être une façon profondément personnalisée pour notre corps de trouver le repos. Même si vous êtes dans une relation à long terme, votre partenaire peut avoir des habitudes de sommeil différentes des vôtres, ce qui peut parfois conduire les couples à une « divorce en sommeilIl s’agit d’un « homme » qui cherche la solitude et le repos. Quatre-vingt-sept pour cent des personnes en couple pendant la pandémie ont déclaré avoir dormi ensemble dans la même pièce que leur partenaire, bien que 53 % aient admis avoir eu peur de dire à leur partenaire qu’ils préféraient dormir seuls. Dans l’ensemble, une personne sur dix dans une relation a reconnu avoir fréquemment éprouvé ce désir de dormir seule.

Sleeping With You asset1

Sleeping With You asset1

Et alors qu’une personne sur quatre dans une relation s’inquiète de contracter le COVID-19 de son partenaire ou de son conjoint, une majorité ne demanderait pas à l’autre moitié de dormir dans une chambre différente la nuit. Par rapport à 37 % des personnes qui ont demandé une chambre séparée, 63 % des personnes en couple n’ont jamais demandé à leur partenaire de dormir ailleurs. Par ailleurs, 54 % ont indiqué qu’ils n’avaient pas dormi séparément de leur partenaire par mesure de précaution COVID-19.

S’adapter à la vie de célibataire

Le fait d’être en couple peut permettre de mieux dormir pendant la pandémie, mais la vie en isolement avec une autre personne peut être uneun autre type de défi. Trente-neuf pour cent des personnes ont admis avoir vécu une rupture pendant la pandémie, et si 59 % des célibataires ont souhaité avoir quelqu’un avec qui coucher pendant la quarantaine, 62 % ont également déclaré que le fait d’être célibataire pendant la pandémie était une expérience facile.

Sleeping With You asset2

Sleeping With You asset2

L’un des aspects les plus difficiles de la vie de célibataire pendant la pandémie est peut-être de savoir quand il est sûr de sortir à nouveau avec quelqu’un. Plus de la moitié des célibataires (54 %) ont déclaré qu’ils attendaient un vaccin avant de recommencer à sortir, et 60 % des célibataires n’avaient pas eu de rendez-vous depuis le début de la pandémie. Les hommes (41 %) n’étaient que légèrement plus susceptibles de sortir en couple pendant la COVID-19 que les femmes (40 %).

S’intimider pendant la pandémie

Une majorité de célibataires pourraient adopter une perspective prudente sur leur vie amoureuse en attendant que la pandémie de COVID-19 se propage ou qu’un vaccin soit facilement disponible. Pourtant, certains célibataires ont trouvé l’occasion d’être sexuellement actifs, même avec moins de possibilités de rencontres qu’ils ne l’auraient fait autrement. Les personnes en couple ont déclaré avoir des relations sexuelles huit jours par mois en moyenne, tandis que les célibataires n’étaient pas loin derrière, avec une moyenne de cinq jours par mois.

Sleeping With You asset3

Sleeping With You asset3

Trente et un pour cent des adultes célibataires ont indiqué avoir eu des relations sexuelles pendant la pandémie, dont 54 % avaient couché avec un ami, 46 % avec un ex et 43 % avec une personne qu’ils avaient emmenée en rendez-vous. Plus d’un célibataire sexuellement actif sur trois (38 %) a également admis avoir été testé positif au COVID-19.

Mieux avec l’entreprise

Il est souvent recommandé aux adultes de dormir entre sept et neuf heures chaque nuit, mais que se passe-t-il si vous ne parvenez pas à atteindre ce niveau la plupart des nuits ? Il se trouve que moins de sept heures de sommeil chaque nuit peut constituerla privation de sommeilqui entraîne des sautes d’humeur, des pertes de mémoire, un déclin cognitif et un affaiblissement du système immunitaire.

Sleeping With You asset4

Sleeping With You asset4

Parmi les plus de 1 000 personnes interrogées, les adultes en couple (66 %) étaient plus susceptibles de déclarer dormir sept heures ou plus chaque nuit, en moyenne, que les adultes célibataires (63 %). Les personnes ayant des relations pendant la pandémie ont également déclaré être plus satisfaites de leur sommeil (62 %) que les personnes célibataires (58 %) et étaient également plus susceptibles de se sentir fatiguées au réveil. Comme nous l’avons constaté, les femmes célibataires étaient nettement plus satisfaites de leur sommeil (63 %) que les hommes s’identifiant comme célibataires (55 %). Par rapport à 18 % des adultes en couple, 21 % des célibataires ont indiqué qu’ils étaient encore fatigués au réveil. Les célibataires étaient également deux points de pourcentage plus nombreux à faire des cauchemars s’ils rêvaient la nuit, ce qui peut êtredéclenchée par l’anxiété ou le stress.

Se mettre à l’aise pendant COVID-19

Croyez-le ou non, la position dans laquelle vous vous endormez le soir peut vous permettre de mieux comprendre les mécanismes de votre corps et même les douleurs que votre corps tente inconsciemment d’atténuer. Être allongé sur le côté peut indiquer une chose, mais garder les genoux pliés ou un oreiller sous les bras peut en indiquer une autre.

Sleeping With You asset5

Sleeping With You asset5

Selon notre enquête, la position dans laquelle vous vous endormez la nuit peut également indiquer comment vous faites face au stress ou à l’anxiété provoqués par la pandémie de COVID-19. Parmi les personnes ayant moins de sentiments d’anxiété liés au virus, nous avons constaté que la position de sommeil du fœtus (40%) était la plus populaire, avec les genoux légèrement enfoncés dans la poitrine. En revanche, les personnes dormant sur le dos, les bras le long du corps (34 %) étaient les moins susceptibles de déclarer un faible niveau d’anxiété liée à COVID-19.

Dormir au mieux – ensemble ou seul

Que vous ayez commencé une quarantaine avec quelqu’un de votre vie amoureuse ou que vous soyez célibataire et heureux de vous mêler à la foule, la pandémie a présenté de nombreux obstacles dans la façon dont nous interagissons avec les gens au quotidien. Certains couples peuvent se sentir dépassés par le temps qu’ils ont partagé avec leur partenaire, et une majorité de célibataires nous ont dit qu’ils auraient aimé avoir quelqu’un avec qui dormir la nuit. Même si le fait d’être en couple ne guérit pas tout le stress ou l’anxiété causés par COVID-19, nous avons constaté que les personnes qui dorment avec un partenaire la nuit ont plus de chances d’avoir un sommeil de qualité de façon régulière.

À l’adresse suivante :Le juge du sommeilNous sommes passionnés par l’idée d’aider les gens à mieux dormir, quel que soit leur état matrimonial. Grâce à des évaluations de matelas sur les meilleurs lits, les sur-matelas, les oreillers, les protège-matelas et les canapés-lits, nous vous aiderons à trouver les meilleures solutions de sommeil pour votre espace et vos positions de sommeil préférées. Pour les couples qui partagent un lit la nuit, nous vous aiderons même à trouver les meilleurs dispositifs anti-ronflement et autres accessoires dont vous pourriez avoir besoin pour garder la paix entre les draps. Pour accéder à nos ressources en matière de sommeil et obtenir des bons d’achat, visitez notre siteTheSleepJudge.com aujourd’hui.

Méthodologie et limites

Nous avons interrogé 1 015 personnes sur la façon dont elles dorment pendant la pandémie. Parmi les personnes interrogées, 38 % se sont identifiées comme des femmes et 62 % comme des hommes. L’âge des répondants variait entre 24 et 59 ans. L’âge moyen des répondants était de 35 ans, avec un écart-type de neuf.

Pour les questions ouvertes de courte durée, les valeurs aberrantes ont été supprimées. Pour s’assurer que tous les répondants prennent notre enquête au sérieux, ils devaient identifier une question de contrôle d’attention et y répondre correctement.

Les données d’enquête ont des limites en raison de l’autodéclaration qui comprend le télescopage, l’exagération et la mémoire sélective. Nous n’avons pas pesé ces données ni utilisé de tests statistiques pour nos conclusions, car il s’agissait d’un regard purement exploratoire sur la façon dont les couples dorment pendant la pandémie COVID-19.

Déclaration d’utilisation équitable

L’herbe peut sembler plus verte de l’autre côté, mais pour les célibataires et les personnes en couple, COVID-19 est encore plein de défis. Aidez-nous à partager les résultats de cette étude pour toute utilisation non commerciale en ajoutant un lien vers cette page pour remercier notre équipe de créateurs pour leur travail.

Cet article a été rédigé par TheSleepJudge Editorial Team et traduit par TouslesMatelas.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. TouslesMatelas.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.