Menu Fermer

Conseils pour dormir avec un masque CPAP – Le juge du sommeil

En raison de plusieurs facteurs, une personne peut être susceptible de développer l’une des nombreuses maladies suivantes les troubles du sommeil tout au long de leur vie. Deux des problèmes les plus courants de cette nature sont l’insomnie et l’apnée du sommeil. Alors que la première est généralement causée par un certain nombre de facteurs différents et peut être abordée d’un point de vue émotionnel et psychologique, l’apnée du sommeil nécessite une approche plus médicale et peut éventuellement entraîner la nécessité de dormir avec un masque CPAP. Aujourd’hui, nous allons parler davantage de ce qu’est l’apnée du sommeil, de ce qu’un appareil CPAP et un masque peuvent faire pour un patient souffrant d’apnée du sommeil, et de la façon dont on peut s’habituer à dormir avec un masque CPAP.

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’apnée du sommeil est un trouble du sommeil courant et très grave qui nécessite une attention médicale dans la plupart des cas pour éviter qu’il ne s’aggrave et ne cause plus de problèmes qu’il n’en a déjà. Lorsqu’une personne souffre de l’apnée du sommeilLa respiration s’arrête et recommence de façon répétée pendant la nuit. Cela provoque des ronflements forts et peut empêcher les gens d’avoir une nuit de repos complète, surtout si le rythme respiratoire est interrompu au point que le dormeur finit par se réveiller à plusieurs reprises en cherchant à respirer.

Les personnes souffrant d’apnée du sommeil ronflent généralement très fort, peuvent se réveiller avec des maux de tête matinaux et une bouche sèche, se réveillent à plusieurs reprises au cours de la nuit en haletant pour respirer, se sentent somnolentes tout au long de la journée, s’irritent plus rapidement et voient leur niveau de concentration diminuer à cause de ce trouble du sommeil.

Les spécialistes ont identifié trois principaux types d’apnée du sommeil : obstructive, centrale et… syndrome d’apnée du sommeil complexe (se manifestant lorsqu’une personne souffre à la fois d’apnée obstructive et centrale du sommeil).

Quelles sont les causes de l’apnée du sommeil ?

Bien qu’elles se ressemblent à certains égards, il est important de savoir que l’apnée obstructive et l’apnée centrale du sommeil ont leurs différences et peuvent nécessiter des approches différentes pour cette raison.

Quand quelqu’un souffre de apnée obstructive du sommeilEn effet, les muscles de l’arrière de la gorge se détendent, ce qui entraîne la fermeture des voies respiratoires. Cela signifie que le dormeur n’est pas en mesure de prendre une bonne bouffée d’air, ce qui entraîne un faible taux d’oxygène dans le sang. Le cerveau se met en alerte et signale que quelque chose doit être fait pour réguler la faible prise d’air, ce qui entraîne le réveil pour que les voies respiratoires puissent se rouvrir. Souvent, ce réveil est si court que vous ne vous en souvenez même pas.

Bien que l’apnée du sommeil puisse toucher des personnes de tous âges et même des personnes en bonne santé, certains facteurs de risque rendent une personne plus susceptible de développer ce trouble du sommeil, par exemple :

L’âge – Les adultes plus âgés sont plus susceptibles de développer une apnée du sommeil que les enfants et les adolescents.
Poids – Les personnes obèses sont plus susceptibles de souffrir d’apnée obstructive du sommeil en raison de l’excès de dépôts de graisse autour des voies aériennes supérieures.
Antécédents familiaux – Le fait qu’un membre de votre famille souffre d’apnée du sommeil augmente les chances que vous en souffriez également.
Le tabagisme – Les fumeurs sont plus susceptibles de souffrir d’apnée du sommeil car ils peuvent provoquer une rétention d’eau et une inflammation des voies respiratoires supérieures.
Sexe – L’apnée obstructive du sommeil a plus de chances de se produire chez les hommes.
Voies respiratoires étroites – Certaines personnes sont génétiquement nées avec une gorge plus étroite, ce qui constitue également un facteur de risque pour l’apnée du sommeil. apnée obstructive du sommeil.
Congestion nasale – Les personnes qui ont des difficultés à respirer par le nez (en raison de problèmes tels que des allergies ou autres) sont plus susceptibles de souffrir d’apnée obstructive du sommeil.
Problèmes médicaux – Certaines conditions médicales contribuent à la probabilité qu’une personne développe l’apnée obstructive du sommeil, comme le diabète de type 2, la maladie de Parkinson ou l’insuffisance cardiaque congestive.

Apnée centrale du sommeil est décrite par l’incapacité du cerveau à envoyer des signaux à vos muscles respiratoires. Cela vous empêche donc de fournir des efforts respiratoires pendant une courte période. Comme pour l’apnée obstructive du sommeil, l’apnée centrale du sommeil comporte également une liste de facteurs de risque qui rendent certaines catégories de personnes plus susceptibles de la développer, comme l’âge, le sexe (les hommes étant plus susceptibles de développer une apnée centrale du sommeil que les femmes), les problèmes cardiaques, l’utilisation d’analgésiques narcotiques ou des antécédents d’accident vasculaire cérébral.

L’apnée du sommeil peut-elle être traitée ?

Si vous soupçonnez que vous souffrez d’apnée du sommeil (dans certains cas, votre partenaire de sommeil peut vous signaler des comportements étranges qui pourraient indiquer la présence de ce trouble du sommeil), il est vraiment important que vous consultiez un médecin. Un spécialiste évaluera les symptômes et vos antécédents médicaux, mais il pourra également être amené à effectuer une série de tests pour déterminer si vous souffrez réellement de ce trouble.

Il existe des centres de traitement des troubles du sommeil vers lesquels on peut vous orienter, et les évaluations peuvent nécessiter des éléments tels que polysomnographie nocturne (brancher des moniteurs à votre cœur, votre cerveau et vos poumons pour déterminer l’activité, les schémas respiratoires, les mouvements des membres et les niveaux d’oxygène pendant le sommeil) ou tests de sommeil à domicile (que vous pouvez effectuer chez vous pour déterminer si vous souffrez ou non d’apnée du sommeil).

Les personnes chez qui l’on diagnostique une forme légère d’apnée du sommeil recevront souvent des recommandations pour modifier leur mode de vie (en particulier si la personne en question fume, boit beaucoup d’alcool ou a des problèmes de poids). En revanche, les personnes souffrant d’apnée du sommeil modérée à sévère auront très probablement besoin d’une intervention chirurgicale et devront peut-être utiliser un appareil CPAP.

Qu’est-ce qu’un appareil CPAP ?

CPAP est l’abréviation de « pression positive continue des voies respiratoires« C’est l’un des traitements les plus courants pour les personnes souffrant d’apnée du sommeil. Le rôle d’un appareil CPAP est de s’assurer que vous recevez un flux régulier d’oxygène sans subir les interruptions qui se produisent généralement lorsque vous souffrez d’apnée du sommeil.

Le moteur de l’appareil CPAP génère de l’air sous pression à un niveau constant, air qui circule dans un tube flexible et dans un masque scellé autour de votre bouche ou de votre nez. Un appareil CPAP est régulé pour fournir une certaine quantité d’air et pour pousser à travers les blocages potentiels qui vous empêchent de respirer correctement lorsque vous dormez.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un appareil CPAP peut améliorer de manière significative la qualité de votre sommeil. Tout d’abord, la régulation de votre admission d’air vous évite de vous réveiller pendant la nuit. Elle réduit également votre somnolence diurne, peut contribuer à abaisser votre tension artérielle, réduit les risques de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral, et pourrait même réduire votre taux de cholestérol.

Y a-t-il des inconvénients à utiliser un appareil CPAP ?

D’une manière générale, les avantages d’un appareil CPAP l’emporteront toujours sur les inconvénients, surtout si l’on tient compte du fait que cet appareil vous est prescrit par un spécialiste, qui ne le recommanderait pas s’il vous faisait courir un risque bien plus grand que les avantages que vous en retirez.

Ceux qui utilisent un appareil de PPC sont plus susceptibles de se réveiller avec une bouche sèche et une… congestion nasale. Il faut également un peu de temps pour s’habituer à dormir avec un masque couvrant une partie du visage, d’autant plus qu’il vous empêche d’adopter certaines positions. Au début, vous aurez probablement du mal à vous endormir avec un masque CPAP sur le visage, et vous risquez d’avoir des irritations ou des plaies cutanées aux endroits où le masque touche votre visage.

Problèmes lors du sommeil avec un masque/machine CPAP

Il n’y a aucun doute qu’une machine CPAP peut faire des merveilles pour améliorer la qualité de vie. la qualité du sommeil d’une personne souffrant d’apnée du sommeilLe masque CPAP permet de prévenir efficacement les complications qui surviennent lorsque l’apnée du sommeil n’est pas traitée. Cependant, s’habituer à dormir avec un masque CPAP peut s’avérer difficile, mais certains des problèmes qui en découlent peuvent en fait avoir une solution facile, alors voyons comment les résoudre.

Problème : vous trouvez que le masque est trop serré.

Solution : Même si une machine CPAP est un dispositif médical et que nécessite une ordonnance pour l’obtenirSi vous n’avez pas de masque, il y a des chances que le masque que vous utilisez ne vous aille pas forcément. Si vous rencontrez ce problème, gardez à l’esprit qu’il existe plusieurs masques que vous pouvez essayer et qu’un autre pourrait être plus adapté à la forme de votre visage. S’il existe un grand nombre de tailles de masques différentes, il est également important de se rappeler qu’il existe également différents styles de masques.

Par exemple, certains masques sont fixés sur votre visage à l’aide d’une sangle qui traverse vos joues et votre front, et l’ensemble de l’installation peut vous rendre un peu claustrophobe, même si certains dormeurs les tolèrent. D’autres modèles sont dotés d’oreillers nasaux et sont équipés de sangles qui ne couvrent qu’une petite partie de votre visage. N’hésitez pas à en parler à votre médecin si vous avez l’impression que vous n’arrivez pas à vous habituer à utiliser un certain masque CPAP.

Problème : vous ressentez une gêne lorsque vous devez supporter l’air pulsé.

Solution : Imaginez que vous ayez l’impression que quelqu’un ou quelque chose souffle de l’air avec force dans votre bouche. Ce n’est pas quelque chose à quoi vous pouvez facilement vous habituer, n’est-ce pas ? Heureusement, de nombreux appareils CPAP sont équipés d’une fonction appelée « rampe ». Il s’agit d’un réglage qui permet à la machine de commencer avec une pression d’air plus faible et de l’augmenter lentement jusqu’à ce que vous obteniez un débit d’air suffisant sans ressentir l’inconfort de la machine qui vous souffle de force dans la bouche dès le départ.

Une fois encore, il est très important de parler de ce problème à votre médecin, car c’est lui qui doit ajuster les réglages de l’appareil CPAP pour vous. Vos médecins peuvent également déterminer si une autre machine CPAP serait mieux adaptée à votre cas, car certains modèles peuvent ajuster automatiquement la pression de la machine pendant votre sommeil. Ces machines alternatives sont appelées Machines BIPAP (abréviation de « pression positive à deux niveaux »)

Problème : vous vous réveillez avec le nez sec ou la bouche sèche.

Solution : L’une des plaintes les plus fréquentes des personnes qui utilisent un appareil CPAP est qu’elles se réveillent avec le nez sec et bouché. Cela peut être dû à un masque qui fuit. Si vous remarquez que vous devez constamment ajuster les sangles de votre masque CPAP, il se peut qu’il ne soit pas de la bonne taille pour vous. Certains appareils CPAP sont équipés d’un humidificateur chauffant (qui est également vendu séparément et peut être raccordé à un appareil existant). Certaines personnes aiment utiliser un spray nasal salin avant de se coucher, ce qui peut également aider à résoudre les problèmes de sécheresse et de congestion nasale.

Si vous avez tendance à dormir avec une bouche sèche, les appareils CPAP peuvent aggraver problèmes de bouche sèche. Dans ce cas, vous aurez peut-être besoin d’une mentonnière pour maintenir votre bouche fermée pendant votre sommeil. Pour d’autres personnes, les masques intégraux sont la solution pour éviter un mauvais cas de bouche sèche.

Problème : vous vous réveillez avec votre masque sorti involontairement de sa position correcte.

Solution : Comme nous l’avons mentionné précédemment, il faut du temps pour se sentir à l’aise avec un masque CPAP et, au cours de ce processus d’adaptation, vous êtes susceptible de bouger beaucoup et de retirer involontairement le masque de sa position correcte. Dans la plupart des cas, il est préférable d’opter pour un masque complet, car il est plus difficile de le retirer de votre nez ou de votre bouche pendant le sommeil.

Certaines personnes retirent involontairement leur masque CPAP parce qu’elles souffrent de congestion nasale, auquel cas un humidificateur peut faire l’affaire. Les mentonnières peuvent également aider à mieux fixer le masque sur votre visage et à empêcher son retrait involontaire. Si toutes ces solutions échouent, il peut être utile de programmer une alarme la nuit, juste pour vérifier si votre masque est toujours en place.

Problème : l’appareil CPAP fait trop de bruit.

Solution : En règle générale, les nouveaux modèles de machines CPAP sont assez silencieux. Ils ne devraient donc pas vous empêcher de dormir la nuit ou vous réveiller à tout moment parce qu’ils sont trop bruyants. Cependant, ces appareils sont dotés d’un filtre qui peut parfois être obstrué et nécessiter un nettoyage, alors vérifiez d’abord cela si vous remarquez que votre appareil fait plus de bruit que d’habitude. Si votre appareil CPAP n’est pas accompagné d’un manuel vous indiquant comment nettoyer votre filtre, contactez le fabricant et demandez-lui des instructions.

Dans certains cas, vous devrez peut-être parler à votre médecin ou Fournisseur de CPAP pour s’assurer que l’appareil fonctionne correctement. Si l’appareil ne présente aucun problème, il est temps de se tourner vers d’autres solutions auxquelles les gens ont recours lorsqu’ils ont du mal à dormir à cause de bruits indésirables. Ces solutions comprennent les machines à bruit blanc ou les bouchons d’oreille.

Problème : vous vous sentez claustrophobe.

Solution : De nombreuses personnes qui doivent utiliser un masque CPAP se plaignent souvent de se sentir claustrophobes lorsqu’elles doivent porter le masque pendant des périodes prolongées. La meilleure approche dans cette situation est une combinaison de pratique et de patience. Essayez d’utiliser progressivement le masque lorsque vous êtes éveillé, en ne le portant que pendant une courte période au début. Lorsque vous essayez d’utiliser le masque pour la première fois, maintenez-le contre votre visage sans fixer aucune des sangles et sans attacher le tuyau au masque.

Ensuite, maintenez le masque contre votre visage, mais connectez-y le tuyau cette fois-ci. Lorsque vous vous sentez suffisamment à l’aise, mettez l’appareil CPAP en marche et, s’il dispose de la fonction de rampe, veillez à l’activer. Ensuite, fixez les sangles lorsque vous vous sentez à l’aise avec toutes les étapes que vous avez suivies jusqu’à présent. Si vous avez fait tout cela et que vous vous sentez toujours claustrophobe, essayez des exercices de relaxation musculaire. Enfin, n’ayez pas peur d’en parler à vos médecins, car ils pourraient vous recommander de changer de taille ou de style de masque.

Comment mieux dormir avec un masque CPAP

Rares sont les cas où des personnes ont mis un masque CPAP et se sont senties à l’aise (ou du moins indifférentes) en le portant dès le début. Il faut généralement du temps pour qu’une personne parvienne à passer une bonne nuit de sommeil avec un masque CPAP sur le visage. La liste de conseils suivante a été établie pour vous montrer qu’il s’agit d’un processus et que vous pouvez vous aussi utiliser avec succès un appareil CPAP dans le cadre de votre vie quotidienne. traitement de l’apnée du sommeil:

Si vous voulez vous habituer à mieux dormir avec un masque CPAP, vous devez commencer à l’utiliser lorsque vous êtes éveillé. Cela soulagera le choc de devoir dormir avec un masque au début, et vous aidera à vous habituer à l’avoir fixé sur votre visage. Il est également utile de commencer à utiliser le masque chaque fois que vous voulez dormir. Cela signifie que même si vous voulez faire une petite sieste dans l’après-midi, vous devez porter votre masque CPAP pour le faire. Cependant, gardez à l’esprit que si vous venez de commencer votre thérapie CPAP, il est généralement préférable d’éviter les siestes, car vous voulez vous sentir aussi fatigué que possible lorsque vous vous couchez le soir et vous avez plus de chances de vous endormir plus rapidement malgré l’utilisation d’un masque CPAP.
Si vous trouvez que vous n’êtes pas à l’aise avec votre masque CPAP, essayez de faire de petits ajustements graduels chaque nuit. Serrez les sangles si vous sentez que le masque fuit ou desserrez-les si vous avez des marques rouges sur le visage. Il est également important de vous allonger pendant que vous procédez à ces ajustements, car ce que vous trouvez confortable en position assise ou debout peut s’avérer moins confortable lorsque vous êtes allongé dans votre lit. Vous remarquerez peut-être aussi que le masque se gonfle lorsque vous allumez la machine, en raison de son étanchéité, et le fait d’être allongé augmente les chances d’obtenir un ajustement plus précis.
Un humidificateur CPAP peut vous aider à lutter contre la sécheresse du nez ou de la bouche. La pression de l’air peut entraîner une sécheresse excessive de la bouche ou du nez, et le fait d’avoir une fonction qui augmente l’humidité peut être d’une grande aide.
Il existe les différents types de masques CPAP Il existe de nombreux modèles de masques disponibles sur le marché, et il se peut que vous vous rendiez compte que le fait de changer de style de masque vous aidera à mieux dormir. Vous pouvez choisir entre un masque nasal en forme d’oreiller (avec un petit coussin qui recouvre la zone des narines et qui peut être utilisé par les personnes qui portent des lunettes ou qui ont beaucoup de poils sur le visage), un masque nasal (avec un coussin autour du nez et qui est généralement mieux adapté aux personnes qui ont tendance à beaucoup bouger lorsqu’elles dorment), ou un masque complet (qui a généralement la forme d’un triangle et qui recouvre la bouche et le nez ; il est généralement recommandé par les médecins aux personnes qui respirent par la bouche lorsqu’elles dorment).

Conclusion

A Machine CPAP contribue grandement à améliorer la qualité du sommeil des patients chez qui l’on a diagnostiqué une apnée du sommeil modérée à sévère. Cependant, il n’est pas facile de s’habituer à dormir avec une machine CPAP, et l’inconfort que les gens ressentent lorsqu’ils doivent s’adapter à cet appareil vient généralement du fait qu’ils doivent porter un masque sur leur visage pendant des heures chaque nuit. Malgré cette gêne, une personne souffrant d’apnée du sommeil ne doit jamais renoncer à utiliser un appareil CPAP et peut au contraire se tourner vers différents conseils et astuces qui l’aideront à s’adapter au masque et à passer de meilleures nuits.

Crédit photo : Andrey_Popov/Shutterstock ; motortion/depositphotos;belchonock/depositphotos ; Vaicheslav/depositphotos ; imagepointfr/depositphotos;JPC-PROD/Shutterstock ; Independence_Project/Shutterstock;Des-Green/Shutterstock ; Mr.Nikon/Shutterstock ; Oleg Golovnev/Shutterstock

Cet article a été rédigé par Candace Osmond et traduit par TouslesMatelas.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. TouslesMatelas.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.